L'ALBAREA PAR LE PAS MASSENA


8 janvier 2016

Départ : La Tour sur Tinée

Durée : 6h00 (3h30 à l'aller et 2h30 au retour)

Distance : 17 km

Point haut : 1171 m

Dénivelé cumulé : 1 050 m (dont 250 m en fin de randonnée)

Albaréa (1)

Avant de démarrer je prends le temps d'admirer le lever du soleil sur le mont Falourde, autre but d'une très jolie rando depuis le village de Bairols.

Albaréa (2)

Et sur le Bonnet 1015m qui domine le profond vallon de Mangiarde.

Albaréa (3)

La fontaine de la place centrale de La Tour sur Tinée.

Albaréa (4)

La randonnée débute par une descente rapide de 250m en direction du fond du vallon de Cramassouri (il faudra bien évidemment les remonter au retour...)

Albaréa (5)

L'hiver est bien arrivé...Il fait - 3°C...

Albaréa (6)

Poursuite de la descente dans une chênaie sur un très confortable tapis de feuilles.

Albaréa (7)

On passe le Cramassouri sur un joli petit pont de pierre. Le soleil hivernal n'a pas d'accès dans ce vallon encaissé et le froid s'accentue nettement.

Albaréa (8)

Ce qui permet de regarder d'un peu plus près les cristaux de neige et de glace, des  bijoux naturels.

Albaréa (9)

Le torrent se transforme un peu plus bas en un canyon très fréquenté en saison par les amateurs car réputé joli et peu difficile (une seule cascade de 10m). Il se jette dans la Tinée.

Albaréa (10)

La chapelle Ste Elisabeth (16ème) a été restaurée en 2013. Elle peut être facilement atteinte en voiture par la petite route de liaison entre La Tour et Utelle.

Albaréa (11)

L'intérieur de la chapelle, fresques murales et autel sculpté.

Albaréa (12)

Le village de La Tour apparaît à peu près à la même altitude mais sur le versant opposé.

Albaréa (13)

Zoom sur ce village médiéval de près de 600 habitants (population en progression constante depuis les années 90).

Albaréa (14)

La falaise de l'Albaréa. Il va falloir en atteindre le sommet pour suivre ensuite la crête...Pas évident de prime abord...

Albaréa (15)

Arrivé au pied de la paroi ça ressemble plutôt à une impasse mais, que nenni, c'est le fameux Pas Masséna. Il porte nom de ce général (nommé à ce grade en 1793) qui réussit à faire passer une colonne de volontaires par cet endroit réputé infranchissable et surprendre ainsi les troupes austro-sardes qui occupaient alors la crête du Castel Gineste.

Albaréa (16)

Depuis cette époque le passage a heureusement été grandement facilité pour les pauvres randonneurs avec l'installation d'une solide chaine solidement fixée au rocher.

Albaréa (17)

Depuis le haut du Pas on domine maintenant la chapelle et la longue chaine du mont Vial.

Albaréa (18)

Sur la droite, le village de La Tour et les montagnes environnantes.

Albaréa (19)

La montée se poursuit dans une pente raide au travers d'une épaisse forêt.

Albaréa (20)

Sur la crête je découvre bientôt des vestiges d'habitation...Qui pouvait bien résider dans un environnement aussi isolé et pauvre ?

Albaréa (21)

Un peu plus loin de petites  restanques en ruine confirment cette occupation humaine à une certaine époque.

Albaréa (22)

Avant d'arriver au point haut de l'Albaréa se révèle un beau panorama sur les sommets dominant le village d'Utelle qui se trouve juste de l'autre côté (vallée de la Vésubie).

Albaréa (23)

Petite pause (du sac !) au plus haut de cette randonnée à 1171 m.

Albaréa (24)

Belle vue sur la crête de la Madone d'Utelle (à gauche) et le mont Vial (à droite).

Albaréa (25)

Zoom sur les installations de télécommunication installées au sommet du Vial.

Albaréa (26)

Vers le mont Mounier, le Mangiarde et le Mercantour.

Albaréa (27)

Zoom sur le Mounier 2817m (je ne me lasse pas de regarder cette montagne...)

Albaréa (28)

Le Brec d'Utelle et ses voisins sont maintenant tout proches mais la journée est trop courte en cette saison pour faire le grand circuit qui passe par là (GR5) puis, au col de Gratteloup, plonge vers La Tour sur Tinée par le GR510. Il faut alors compter sur 8h de marche...et 1400m de dénivelé...

Albaréa (29)

Dans le prolongement, les sommets menant au Castel Gineste.

Albaréa (30)

Le vallon des Carbonnières (menant à Utelle) parait bien bas.

Albaréa (31)

On distingue à peine le sanctuaire de la Madone d'Utelle sur la crête éponyme.

Albaréa (32)

Le zoom permet heureusement de s'en approcher sans se fatiguer.

Albaréa (33)

Il est temps de reprendre la crête en sens inverse en essayant de retrouver son chemin dans ce labyrinthe de buissons et d'épineux. Il est en effet très utile à la montée de marquer son passage d'une manière ou d'une autre.

Albaréa (34)

Les impressionnantes parois du pas Masséna nous attendent.

Albaréa (35)

Et, après un nouveau coup d'œil sur la vallée maintenant ensoleillée,

Albaréa (36)

il faut se remettre à la chaine...

Albaréa (37)

D'en bas il est difficile de distinguer la chaine de sécurité qui est collée à la roche.

Albaréa (38)

Remontée vers La Tour.

Albaréa (39)

Les Globulaires Alypon apportent une touche de couleur et c'est la seule fleur rencontrée aujourd'hui et à un seul endroit.

Albaréa (40)

Avec le recul et le soleil étant maintenant bien placé je peux embrasser l'essentiel de ma randonnée.

Albaréa (41)

Et un zoom sur le Brec d'Utelle à défaut d'avoir pu y monter...

Albaréa (42)

Une maison de retraite a été édifiée au pied du Montjoie. Ca me parait un endroit bien (trop) isolé pour ses résidents...

Albaréa (43)

De retour au village.

Albaréa (44)

Je me promène un peu dans les ruelles pavées...et désertes...

Albaréa (45)

La Grand-Place piétonne mais sans aucun piéton.

Albaréa (46)

La jolie façade de la maison Lyons qui a été construite en 1554 pour abriter l'hôpital du St Sépulcre. Le buste peint est celui de Sadi Carnot.

Albaréa (47)

Le cœur historique du village avec l'église st Martin (16ème) et la maison des templiers sur la droite (ancienne tour).

Albaréa (48)

L'église et son clocher pyramidal en pierre. Elle était hélas fermée alors qu'elle abrite un des plus beaux retables de l'artiste Bréa. Dommage...

Albaréa (49)

La maison des templiers ne se visite pas. A remarquer les fenêtres d'époque en ogive.

Albaréa (50)

Le  Four communal mais personne pour me dire s'il fait toujours du pain...

Albaréa (51)

On ne peut quitter le village sans un coup d'œil sur le Mont Mangiarde et les Rochers des Baus deux autres belles randonnées de ce secteur.

Albaréa (52)

Ce beau chat roux au soleil illustre bien ce  que peut être le bonheur parfait. Je pense qu'il n'a même pas vu que j'étais là...