CRETE DU MONTDENIER ET LE PAVILLON


17 juin 2017

Départ : La Palud sur Verdon (village abandonné de Châteauneuf les Moustiers)

Durée : 5h30

Distance : 16 km

Point haut : 1 625 m

Dénivelé cumulé : 700 m

Pavillon (1)

La randonnée part de Châteauneuf les Moustiers un village totalement abandonné depuis la fin de la dernière guerre et dont on voit ici une image satellite. Il est maintenant rattaché à la commune de La Palud sur Verdon.

Pavillon (2)

Il faut d'abord le contourner pour arriver...

Pavillon (3)

...au niveau du cimetière en face duquel démarre le sentier.

Pavillon (4)

On monte ainsi rapidement sur la crête de Montdenier  à 1300m d'altitude.

Pavillon (5)

Sur notre droite le profond vallon du Bau (jusqu'à 400m plus bas !)

Pavillon (6)

Sur l'autre versant, la montagne du Gondole (1689m).

Pavillon (7)

Sur la crête il n'y a que des buis et des genêts et on cherche vainement de l'ombre...Au fond apparaît le Chiran (1905m).

Pavillon (8)

Zoom sur cette magnifique montagne.

Pavillon (9)

Le sentier a disparu au profit de traces intermittentes mais l'orientation est facile par temps clair.

Pavillon (10)

Un cairn géant nous confirme que nous sommes sur le bon chemin. (cherchez la personne qui se cache facilement derrière...)

Pavillon (11)

De cet endroit on distingue les rochers de Notre Dame de Châteauneuf du nom de la chapelle troglodyte qui y est située mais nous n'aurons pas le temps (ni le courage !) d'aller la visiter au retour.

Pavillon (12)

Le paysage se dégage de plus en plus et notre progression suit un axe allant du Sud Est au Nord Ouest.

Pavillon (13)

 A hauteur d'une mini forêt  les chasseurs ont pu installer quelques postes d'affut.

Pavillon (14)

La crête vers le Nord Ouest. Tout au bout le Montdenier (1750m). Plus modestement nous nous contenteront des deux premiers rehaussements visibles qui constituent le site du Pavillon (1625m pour le plus haut).

Pavillon (15)

Sur la droite le Chiran est maintenant visible dans sa totalité.

Pavillon (16)

Zoom sur son sommet qui est surmonté par la coupole d'un observatoire astronomique qui a été utilisé de 1974 à 1986 par le CNRS. Depuis c'est une association d'astronomes amateurs qui a pris le relais et un refuge a été construit à l'intention des randonneurs.

Pavillon (17)

A gauche le Chiran, au centre le Portail de Blieux et à droite la grande barrière rocheuse du Gros Mourre (1898m).

Pavillon (18)

Encore plus à droite le sommet du Mourre de Chanier (1930m) avec le Gondole à ses pieds.

Pavillon (19)

C'est par une piste que nous rejoignons bientôt le col des Abbesses à 1500m d'altitude.

Pavillon (20)

De là, un petit sentier en écharpe permet de monter facilement vers le sommet du Pavillon.

Pavillon (21)

La montée finale sous un soleil écrasant.

Pavillon (22)

C'est l'endroit idéal pour piqueniquer car il y souffle un bon petit vent qui atténue un peu la chaleur ressentie.

Pavillon (23)

De plus nous bénéficions d'une vue splendide vers le lac de Ste Croix et le plateau de Valensole. S'il faisait moins brumeux on verrait même le mont Ventoux.

Pavillon (24)

Vue générale du lac.

Pavillon (25)

Vue un peu plus rapprochée.

Pavillon (26)

Les Salles sur Verdon et la petite ile de Coste Belle qui lui fait face.

Pavillon (27)

Zoom (difficile avec cette brume) sur le village.

Pavillon (28)

La rive ouest du lac et le village de Sainte Croix du Verdon.

Pavillon (29)

Le grand plateau de Valensole.

Pavillon (30)

Une vue rapprochée permet de distinguer les champs de culture de la lavande qui ont fait sa réputation.

Pavillon (31)

En direction du Montdenier et des montagnes de Digne.

Pavillon (32)

Belle perspective sur le Chiran et les Mourres.

Pavillon (33)

La crête vers le Sud Est  et le trajet que nous avons suivi. Au fond, les montagnes du pays de Castellane.

Pavillon (34)

Vers le Grand Canyon du Verdon invisible d'ici. Au-dessus (et sur la droite) le sommet du Grand Margès (1577m).

Pavillon (35)

Zoom sur le village d'Aiguines d'où l'on part pour escalader  cette montagne qui domine les gorges.

Pavillon (36)

La photo souvenir, nous ne sommes que 6 aujourd'hui (la canicule persistante a du en décourager plus d'un...)

Pavillon (37)

On voit ici l'autre sommet  tout proche du Pavillon.

Pavillon (38)

Joubarbe à toile d'araignée en tout début de floraison.

Pavillon (39)

Zoom sur un parapentiste survolant sans effort (mais avec beaucoup de savoir-faire !) le site du lac...

Pavillon (40)

Il doit y avoir une source cachée pour expliquer cette végétation luxuriante qui tranche avec l'aridité de tout ce secteur.

Pavillon (41)

Il est temps de redescendre, hors sentier pour gagner un peu de temps.

Pavillon (42)

Lin à feuilles de soude aux fleurs particulièrement rosées à la base des pétales.

Pavillon (43)

Antennaires dioïques (Pieds de chat).

Pavillon (44)

Et, bien sûr, la lavande à feuilles étroites (lavande vraie).

Pavillon (45)

Les genêts cendrés sont en pleine floraison.

Pavillon (46)

Orpin âcre (poivre des murailles) déjà fleuri (normalement c'est en juillet...)

Pavillon (47)

Un dernier regard sur le Pavillon.

Pavillon (48)

Le cheminement devient difficile avec cette chaleur...

Pavillon (49)

Le vallon du Bau montre ici ses parois abruptes et sa profondeur.

Pavillon (50)

Enfin apparaît le mamelon sur lequel se situe le village abandonné de Châteauneuf les Moustiers.

Pavillon (51)

Le haut du village avec à gauche l'ancien emplacement du château aujourd'hui disparu, l'église encore reconnaissable et, au premier plan, le mur d'enceinte du cimetière.

Pavillon (52)

De plus près ce qui reste de ce village qui a compté 600 habitants en 1838 ! L'isolement, la disette persistante, le manque d'eau et la perte de 19 jeunes gens à la guerre de 14 ont eu raison de lui...

Pavillon (53)

Timide tentative de préserver les ruines de l'église d'un effondrement définitif...

Pavillon (54)

Un des derniers témoins qui a surement connu le village à sa belle époque....