LA COLLE DE ROUGIES

(Circuit entre les 3 grands plateaux de Cavillore, Calern et Caussols.)


15 avril 2018

Départ : Gourdon (parking à droite à 1,5 km sur la route de Caussols)

Durée : 6h00

Distance : 15 km

Point haut : 1 335 m

Dénivelé cumulé : 650 m

Rougiès (1)

Sur le parking rencontre fortuite entre sportifs, randonneurs, vététistes et spéléos du CAF. Ces derniers nous apprennent qu'il y a près de 300 avens répertoriés sur ces plateaux calcaires et que le plus profond exploré à ce jour descend à - 300 m...

Rougiès (2)

Et c'est en file indienne bien alignée que nous prenons le départ...ça ne va pas durer...

Rougiès (3)

Joli spécimen d'Euphorbe Characias plus simplement dénommée Euphorbe des garrigues.

Rougiès (4)

Vue sur le Haut-Montet (1335m) de l'autre côté du plateau avec un zoom sur la "boule de neige" (ou de billard selon la  saison) du radar de l'aviation civile.

Rougiès (5)

Arrivée au col ouest de Cavillore.

Rougiès (6)

Un regard sur les larges lacets  du sentier qui nous a permis de monter sans difficulté.

Rougiès (7)

Sur le plateau de Cavillore avec le Cheiron enneigé en ligne de mire.

Rougiès (8)

Zoom sur les principaux sommets de ce massif

Rougiès (9)

Traversée d'une forêt où se trouvent les squelettes d'arbres vénérables ayant probablement connu le temps des Croisades...

Rougiès (10)

La pente s'accentue nettement maintenant (et les conversations diminuent sensiblement !)

Rougiès (11)

En se retournant on distingue parfaitement les deux sommets voisins qui dominent les gorges du Loup, le Puy de Tourettes (1267m) et le pic des Courmettes (1248m).

Rougiès (12)

Malgré le ciel nuageux le littoral est suffisamment visible du cap d'Antibes à l'Estérel.

Rougiès (13)

Petite pause bienvenue après cette forte montée.

Rougiès (14)

Le "dolmen" des randonneurs, un vrai miracle d'équilibre.

Rougiès (15)

Superbe doline comme il en existe des dizaines sur ces plateaux sensibles à l'action de l'eau. Celle-ci devait être encore couverte de neige il y a deux jours.

Rougiès (16)

Vers le haut-Montet et l'Estérel.

Rougiès (17)

Le plateau de Caussols et les principales montagnes visibles à l'horizon.

Rougiès (18)

Léger zoom sur la montagne de Thiey et l'Audibergue.

Rougiès (19)

Et nous voici dans la neige à seulement 1200m d'altitude (un 15 avril !). On aperçoit derrière les arbres le sommet rocheux de la Colle de Rougiès et à sa base l'observatoire de la Côte d'Azur.

Rougiès (20)

Zooms sur le sommet à atteindre et sur la  coupole principale de l'Observatoire.

Rougiès (21)

Vers le Mercantour très peu visible avec ce temps nuageux. Au centre de l'image, le village de Coursegoules.

Rougiès (22)

Le zoom permet d'en distinguer ses caractéristiques hautes maisons.

Rougiès (23)

La montée finale à la Colle de Rougiès.

Rougiès (24)

Les 10 randonneurs du jour expriment leur contentement.

Rougiès (25)

E pericolo sporgersi comme diraient nos amis et voisins italiens...

Rougiès (26)

Au nord ouest, le col de Bleine et la montagne de Thorenc avec, beaucoup plus loin, le St Honorat (2517m) et le Grand Coyer (2695m).

Rougiès (27)

D'ici on peut voir la totalité de la longue échine du massif du Cheiron.

Rougiès (28)

On poursuit un peu sur la crête du plateau de Calern.

Rougiès (29)

Le sentier se met à suivre le bord de la falaise rocheuse.

Rougiès (30)

Ce n'est pas du tout évident mais c'est pourtant par là qu'il faut descendre pour rejoindre le plateau de Caussols...

Rougiès (31)

C'est évidemment avec prudence qu'on s'engage sur ces rochers rendus glissants par la neige.

Rougiès (32)

Le pente est forte mais, heureusement, au fil de la descente il y a de moins en moins de neige.

Rougiès (34)

Étrange observatoire situé en bas de la falaise...Il est d'ailleurs visiblement abandonné ou, pour le moins, inutilisé depuis longtemps...

Rougiès (35)

Très agréable traversée d'un grand pré sur le plateau de Caussols.

Rougiès (36)

Nous trouvons rapidement la "voie romaine" qui commence par traverser une grande pinède.

Rougiès (37)

Haut dans le ciel, un parapente bi-place profite des courants ascendants.

Rougiès (38)

Cette belle "voie romaine" va certes à Rome comme son nom l'indique mais elle nous permet aussi de rejoindre plus modestement le pied du Haut-Montet.

Rougiès (39)

Nous pouvons voir l'amorce du sentier que nous avons pris pour descendre...pas étonnant que c'était très pentu !

Rougiès (40)

Il y a de nombreux sièges dans le coin et nous en profitons pour pique-niquer.

Rougiès (41)

Voisinage impressionnant de trois énormes rochers ciselés par l'érosion.

Rougiès (42)

Il faut maintenant rejoindre le site d'envol des parapentes au lieu-dit l'Embarnier.

Rougiès (43)

De là nous entamons la descente qui doit nous ramener à Gourdon avec une constante belle vue vers le littoral.

Rougiès (44)

Zoom sur le cap d'Antibes qui a vraiment la forme d'une presqu'île.

Rougiès (45)

Zoom sur Cannes et les îles de Lérins.

Rougiès (46)

Notre guide connait heureusement très bien ce circuit.

Rougiès (47)

Très beau panorama sur le site de Gourdon.

Rougiès (48)

Zooms sur le village perché de Gourdon. Au premier plan le château.

Rougiès (49)

Zoom sur St Laurent du Var et l'aéroport de Nice.

Rougiès (50)

Poursuite de la descente.

Rougiès (51)

Passage au milieu d'un grand troupeau de moutons. Heureusement que les patous étaient partis en weekend...

Rougiès (52)

Quelques images "familiales".

Rougiès (53)

On peut être berger et vivre en parfait accord avec son temps.

Rougiès (54)

Très peu de fleurs pour le moment. Quelques bouquets de violettes odorantes.

Rougiès (55)

Il faut donc se rabattre sur les lichens qui sont aussi bien jolis à voir de près...

Rougiès (56)

Un paisible étang et son grand saule, parfait endroit pour la méditation...ou pour la sieste !

Rougiès (57)

Les voitures donnent un bonne idée des dimensions de ce grand abreuvoir à moutons qui est alimenté par la source de Naoua.

Rougiès (58)

Merci à ceux qui entretiennent ce sentier qui passe à travers les épineux...

Rougiès (59)

La chapelle St Vincent se confond avec la barre rocheuse.

Rougiès (60)

Cette chapelle romane date du 10ème et 11ème siècle.

Rougiès (61)

A l'intérieur, de jolies fresques disparaissent hélas peu à peu.