LE PAS DE VENS ET LES LACS


4 septembre 2018

Départ : St Etienne de Tinée (parking du gué de Vens)

Durée : 8h30

Distance : 18 km

Point haut : 2 796 m

Dénivelé cumulé : 1 300 m

Vens (1)

Une petite idée du final de la randonnée du jour avec une photo annotée prise depuis les Aiguilles de Tortisse.

Vens (2)

Départ du gué de Vens quelques kilomètres après St Etienne de Tinée sur la route de la Bonette.

Vens (3)

Traversée du torrent de Vens avec  vue sur la cime Frandière (2372m).

Vens (4)

Première vue sur la crête à rejoindre dans un premier temps...

Vens (5)

Au loin, joli lever de soleil sur les  sommets du Trou de l’Âne.

Vens (6)

2ème passerelle sur le torrent de Vens.

Vens (7)

La forte pente facilite l'apparition de cascades.

Vens (8)

Et en particulier celle que j'appelle la "cascade des cascades", une succession de petites chutes le long d'un couloir abrupt que l'on peut emprunter pour rejoindre directement les derniers lacs de Vens (à éviter absolument dans la descente !).

Vens (9)

En s'élevant la vue porte de plus en plus sur la plupart des sommets de l'ouest du Val d'Entraunes.

Vens (10)

Une plante peu fréquente, la Joubarbe d'Allioni ou Joubarbe hérissée, une endémique régionale.

Vens (11)

Arrivée sur le plateau de Vens.

Vens (12)

Première vue sur le plus grand lac de Vens et sur le refuge situé au nord est.

Vens (13)

Zoom sur ce refuge idéalement placé sur un promontoire bien situé.

Vens (14)

Nombreuses Epilobes à feuilles étroites (Lauriers de St Antoine). Elles peuvent atteindre 2,5 m largement de quoi dissimuler un homme debout !

Vens (15)

Et toujours l'omniprésence de l'eau.

Vens (16)

En arrivant au nord du lac.

Vens (17)

L'objectif est en vue maintenant...

Vens (18)

Arrivée au refuge.

Vens (19)

Il y a tout le confort, de l'aérateur de chaussures à l'eau courante (garantie très fraîche !)..

Vens (20)

Depuis la terrasse du refuge.

Vens (21)

Zoom sur les sommets du trou de l’Âne

Vens (22)

Le refuge se situe sous les Aiguilles de Tortisse.

Vens (23)

Zoom sur les Aiguilles

Vens (24)

La crête est d'ailleurs constellée de formations rocheuses étranges résultant de l'érosion des roches calcaires.

Vens (25)

Cette marmotte est visiblement prête à affronter l'hiver et ses privations...

Vens (26)

Remontée de l'étroit vallon de Fourchas.

Vens (27)

On y trouve de beaux bouquets de Cirses épineux.

Vens (28)

Et, dans la tourbière qui lui succède, une profusion de Linaigrettes à feuilles étroites.

Vens (29)

Le lac du Fourchas très peu fréquenté, la plupart des randonneurs s'arrêtant aux lacs de Vens.

Vens (30)

Autres vues de ce beau lac particulièrement tranquille...

Vens (31)

Et ça continue à monter vers le Pas de Vens. L'herbe se fait de plus en plus rare...

Vens (32)

Au bout d'un moment on se rend compte qu'on est passé tout près du lac de la Montagnette sans le voir car il est bien caché derrière une butte rocheuse.

Vens (33)

Les roches sont de plus en plus présentes. Au fond la cime de Borgognio (2954 m) à droite du Pas de Vens maintenant bien visible.

Vens (34)

Énorme rocher insolite par rapport au voisinage, probablement amené là par un ancien glacier.

Vens (35)

Il reste encore quelques névés malgré la canicule qui a sévi cet été...

Vens (36)

Le final a l'air particulièrement sympathique...

Vens (37)

Panorama inhabituel sur la chaîne de montagnes formant la frontière avec la vallée de l'Ubaye.

Vens (38)

Zoom sur l'Enchastraye, sommet facile à atteindre malgré les apparences.

Vens (39)

Zoom sur le lac de la Montagnette maintenant  visible dans sa totalité. Excellent objectif pour un amateur de solitude ou un candidat ermite.

Vens (40)

La montée finale au Pas de Vens est un petit cauchemar pour le randonneur moyen...

Vens (41)

La redescente n'est pas mal non plus...

Vens (42)

Curieusement dans cet univers minéral poussent quelques plantes dont ces Marguerites des Alpes qui, malgré leur apparente fragilité, peuvent prospérer jusqu’à 3000  m d'altitude.

Vens (43)

On y trouve aussi de jolis bouquets d'Adénostyles à feuilles d'Alliaire

Vens (44)

Pour revenir au refuge il est conseillé d'emprunter le vallon de Terre Rousse, beaucoup plus agréable à parcourir mais délaissant le lac du Fourchas (on ne peut pas tout avoir !).

Vens (45)

Les ânes du Berry et de Provence coexistent volontiers. Forcément ils sont tous de bons français !

Vens (46)

De retour au-dessus du refuge et du plus grand des lacs de Vens.

Vens (47)

Descente au bord du lac.

Vens (48)

Les superbes Epiaires du Monte Prada.

Vens (49)

Le grand lac depuis sa rive sud.

Vens (50)

D'un peu plus loin...

Vens (51)

Le deuxième lac de Vens par sa superficie avec vue sur le Clai inférieur (2589 m).

Vens (52)

Le zoom permet de deviner les deux lacs suivants. Tous ces lacs se jettent les uns dans les autres et ont un niveau constant même en fin d'été. C'est un petit paradis pour les pêcheurs de truites...

Vens (53)

Sur la droite apparaît le Pas des Pêcheurs qui va permettre de retrouver aisément le sentier du matin.

Vens (54)

La cime du Fourchas (2779 m).

Vens (55)

On arrive à la pleine saison des Carlines acaules et on n'est pas les seuls à les apprécier !

Vens (56)

Descente du Pas des Pêcheurs avec vue sur la crête de la Côte.

Vens (57)

Le fond de la vallée est encore bien loin...

Vens (58)

Les Achillées Mille feuilles. Je les aurais plutôt appelées "Mille Fleurs".

Vens (59)

Dans la descente...

Vens (60)

Les cascades sont maintenant en plein soleil mais la baignade est réservée à des plus courageux que moi.

Vens (61)

Un dernier regard vers le haut du vallon de Vens. On revient facilement dans ce magnifique endroit surtout à la fin du printemps ou au tout début de l'été car la flore y est alors exceptionnelle.