CIME DU DIABLE

(En passant par le Capelet supérieur à l'aller et le Pas du Diable au retour)


Départ : La Bollène Vésubie (cabane de Tueis)

6 août 2020

Durée : 8h00

Distance : 22 km

Point haut :2685 m

Dénivelé cumulé : 1250 m

Diable (1)

Départ de la cabane du Tueis (1881m)  sur le plateau de l'Authion au-dessus de la station de Camp d'Argent et du col du Turini. Il est 7h00 et il fait 10°C.

Diable (2)

On distingue rapidement les deux objectifs du jour, le Capelet supérieur et la cime du Diable (c'est encore bien loin !).

Diable (3)

Au bout de la crête se dresse le fort désaffecté de la pointe des Trois Communes (2080 m).

Diable (4)

Début de la descente vers la baisse de St Véran (heureusement que je suis passé suffisamment tôt pour ne pas croiser ce troupeau de 700 moutons et surtout les patous qui doivent inévitablement l'accompagner !).

Diable (5)

Sur ma gauche, au fond du vallon de l'Ortiguier, la vacherie éponyme se trouve 300 m plus bas.

Diable (6)

Les chardons noircissants sont en début de floraison.

Diable (7)

La baisse de St Véran est en vue et le col de Raus aussi, trajet facile à suivre par ce temps exceptionnellement clair.

Diable (8)

Sur la droite de la baisse mais 150 m en dessous, la vacherie de Pampriasque me fait penser à la "petite maison dans la prairie"...

Diable (9)

Un Moyen Nacré femelle encore un peu ensommeillé.

Diable (10)

Presque toute la flore a maintenant disparu mais il reste des milliers de Scabieuse Colombaires qui prolifèrent sans concurrence..

Diable (11)

Le fort s'éloigne rapidement...

Diable (12)

Arrivée au col de Raus avec la cime de Tuor  à gauche...

Diable (13)

...et la cime de Raus à droite. En face, le Capelet supérieur continue de me narguer...

Diable (14)

Le sentier contourne la cime de Raus.

Diable (15)

On surplombe le vallon de Rocca  Rossa (roches rouges). Tous les petits points blancs du haut en bas de la photo sont des  moutons !

Diable (16)

A la baisse Cavaline (2107 m) le GR 52 plonge sur la droite. Ce sera le chemin du retour.

Diable (17)

Point de vue dégagé sur le chemin déjà parcouru.

Diable (18)

Une sente parfois peu visible permet de monter directement vers le Capelet supérieur. Sur sa droite on aperçoit la cime du Diable.

Diable (19)

Le littoral fait son apparition.

Diable (20)

Un zoom permet de distinguer le cap d'Antibes et les îles de Lérins ainsi que les pistes de l'aéroport de Nice.

Diable (21)

A droite, le mont Macruera (2556 m), le pas du Diable et le vallon pierreux par où se fera le retour.

Diable (22)

Panorama étendu vers le littoral et le moyen pays.

Diable (23)

Zooms sur le Cheiron et la roche de l'Arpille.

Diable (24)

La distance rend l'Estérel et les caps tropéziens un peu brumeux...

Diable (25)

Le village de Roquebillières dans la vallée de la Vésubie.

Diable (26)

Au sommet du Capelet supérieur. On peut éventuellement (et sans rater grand chose) le contourner pour se trouver directement au pied de la cime du Diable...

Diable (27)

Ça peut éviter cette descente "au mieux" dans ce chaos rocheux...

Diable (28)

Au tour de la cime du Diable...Le Grand Capelet et le Bégo apparaissent en arrière plan.

Diable (29)

Un petit bout du lac de la Muta apparaît au-dessus du pas du Diable.

Diable (30)

La pyramide du Capelet supérieur a quand même belle allure...

Diable (31)

Travail d'artiste de l'érosion...

Diable (32)

Dans la montée plutôt abrupte.

Diable (33)

Au sommet. Le Diable s'est absenté pour le moment...

Diable (34)

Photo souvenir grâce à un autre randonneur. Nous ne sommes pas nombreux...

Diable (35)

Une partie des lacs des Merveilles, autre façon de venir à la cime du Diable.

Diable (36)

Le Bégo, la montagne sacrée, domine tout le secteur des Merveilles.

Diable (37)

Il se trouve sur la droite du grand Capelet (2935 m).

Diable (38)

Les sommets majeurs du Mercantour.

Diable (39)

Vue un peu similaire à celle offerte par le capelet supérieur.

Diable (40)

Un dernier regard sur le Capelet supérieur...

Diable (41)

...avant d'attaquer le descente  vers les lacs.

Diable (42)

Le lac du Diable n’apparaît qu'à l'approche du pas du Trem (2480 m).

Diable (43)

Couleurs diverses des chèvres de Rove.

Diable (44)

Et moutons à la tête particulière...

Diable (45)

Le deuxième petit lac du Diable est déjà à sec. L'accès au pas du Diable peut ainsi se faire en droite ligne.

Diable (46)

La pas du Diable.

Diable (47)

Descente caillouteuse peu agréable...

Diable (48)

Dans la descente.

Diable (49)

Les pentes du Capelet et la crête.

Diable (50)

Plaisir de fouler les pentes herbeuses mais hélas il faut remonter un peu...

Diable (51)

...pour retrouver la baisse Cavaline et reprendre en sens inverse le chemin du matin.

Diable (52)

Petite pause au col de Raus.

Diable (53)

Il n'y a plus qu'à descendre à la baisse de St Véran puis à remonter 200 m de dénivelé...

Diable (54)

On retrouve le fort de la pointe des Trois Communes bien mieux visible à cette heure ci.

Diable (55)

Chose exceptionnelle les sommets restent parfaitement dégagés en cette fin d'après midi estivale.

Diable (56)

Les anciennes casernes de l'Authion.

Diable (57)

Les sommets qui dominent la vallée de la Roya.

Diable (58)

Et retour au point de départ. Superbe randonnée mais assez sportive ! A n'entreprendre que par beau temps assuré.