MONT GROS PAR LE CAP MARTIN


24 janvier 2021

Départ ; Roquebrune, gare de  Carnolès

Durée : 6h15

Distance :19 km

Point haut : 680 m

Dénivelé cumulé : 900 m

En descendant de La Turbie on peut voir le premier objectif du jour, le Cap Martin au lever du soleil.

Gros (1)

Départ de la gare de Carnolès  qui est toute proche du bord de mer.

Gros (2)

En longeant le boulevard Wilson.

Gros (3)

Sur le cap apparaît déjà une des modestes demeures dont la plupart datent de la fin du 19ème, début du 20ème.

Gros (4)

La "porte" du cap Martin suivie immédiatement d'un restaurant bien connu au nom tout à fait adapté.

Gros (5)

On s'engage alors sur le sentier du littoral fort bien tracé, aménagé et entretenu.

Gros (6)

Ce sentier a  pris le nom de Le Corbusier, le célèbre architecte, qui l'a souvent emprunté lors de ses promenades.

Gros (7)

La côte du cap est très rocheuse  et déchiquetée par la mer dont les colères interdisent parfois l'accès à cette promenade très fréquentée.

Gros (8)

Beaucoup de Seneçons anguleux apportent de la couleur à cette journée hivernale. Ils peuvent faire jusqu'à 6 m de haut.

Gros (9)

Le Grand Hotel du cap a été édifié en 1891 et est devenu aujourd'hui une résidence d'appartements privés.

Gros (10)

A l'extrémité du cap Martin on a une première vue sur la Principauté de Monaco de l'autre côté. A noter que c'est l'un des 3 caps majeurs du littoral des alpes maritimes avec le cap Ferrat et le cap d'Antibes.

Gros (11)

Le lieu-dit le "Grand Bain Public" et ses larges dalles.

Gros (12)

Le cheminement devient maintenant un peu plus "sauvage"...

Gros (13)

Chasmanthe bicolor ou floribunda...

Gros (14)

On est maintenant nettement au-dessus du bord de mer mais de nombreux escaliers ou petits sentiers permettent de le rejoindre facilement. La baignade y est cependant très difficile mais par contre la pêche fructueuse !

Gros (15)

La grande villa "Cyrnos" ou "Cypris" selon les sources a été construite en 1904. c'est une des seules propriétés que l'on peut voir de près depuis le sentier. Il est possible d'y descendre en temps normal (hors Covid !)

Gros (16)

Belle vue maintenant sur Monaco et son quartier futuriste de Monte Carlo dominés par la Tête de Chien (550 m).

Gros (17)

Zooms sur cette principauté et en particulier la tour bleue de l'Odéon récemment édifiée et dont le dernier étage (en fait en deux niveaux) pourrait bien devenir l'appartement le plus cher du monde...

Gros (18)

Passage sur une passerelle inattendue qui est littéralement accrochée au mur de soutènement de la voie ferrée. Un panneau "rassurant" à son entrée : "Attention ! passerelle déformée".

Gros (19)

Première vue sur le château de Roquebrune et zoom sur celui-ci flanqué de l'église Ste Marguerite.

Gros (20)

Et voici le fameux Cabanon de Le Corbusier. En bois il n'excède guère 15 mètres carrés et ressemble plutôt  à une cabane de jardin...Dommage il n'est pas non plus accessible en cette période de pandémie car il semble que c'est à l'intérieur que cet architecte a su magnifier ses thèses minimalistes...Il est mort sur la plage en contrebas  en 1965.

Gros (21)

Au lieu-dit Massolin un passage sous la voie ferrée permet d'entamer la montée vers le village de Roquebrune

Gros (22)

Les escaliers commencent alors à se succéder...

Gros (23)

Et d'autres s'annoncent déjà de l'autre côté de la route !

Gros (24)

Oranger bien chargé et Araucaria en silhouette.

Gros (25)

Et donc...toujours des escaliers...

Gros (26)

Au point qu'il a été aménagé un lieu de repos pour le promeneur... Juste après les escaliers reprennent de plus belle !

Gros (27)

Sur la gauche se détache le Mont Gros, prochain objectif du circuit.

Gros (28)

Arrivée à l'entrée du château de Roquebrune (10ème) après environ 500 marches montées... Hélas il est fermé au public (toujours ce sacré ou plutôt satané Covid)

Gros (29)

On rejoint enfin le GR51 qui passe au cœur du village et il suffit de le suivre pour aller au sommet du Mont Gros.

Gros (30)

On continue en sous-bois sur un sentier raide mais bien tracé. L'objectif est visible mais encore bien loin...

Gros (31)

Maintenant on peut voir le château d'en haut. Ses murailles sont impressionnantes.

Gros (32)

Une importante citerne recueille les eaux des  nombreuses sources de la colline.

Gros (33)

Le Mont Gros  (680 m) se situe entre l'autoroute et le Mont Agel (1110 m) qui est coiffé par les installations militaires de l'armée de l'Air.

Gros (34)

Au col de la Coupière (440 m) et son parking très utilisé par les randonneurs et promeneurs.

Gros (35)

Une large piste, renforcée par endroit, est probablement utilisée par les parapentistes.

Gros (36)

Passage du gué.

Gros (37)

Belle vue sur les sommets mentonnais et le village perché de Ste Agnès.

Gros (38)

Dans une zone humide et... très boueuse...

Gros (39)

Ca continue à monter. Ici face au Mont Agel.

Gros (40)

Dernier escalier avant l'arrivée au sommet.

Gros (41)

Belle piste de vol libre (c'est l'un des sites européens les plus réputés).

Gros (42)

Décollage parfait d'une parapentiste.

Gros (43)

Enfin , en l'air !

Gros (44)

Vers Menton et le Cap Martin

Gros (45)

Zoom sur Menton.

Gros (46)

Vers Monaco.

Gros (47)

La descente peut maintenant commencer.

Gros (48)

On revoit le château où il faut retourner par le même chemin.

Gros (49)

Une cavalière très souriante (je me demande alors si un cheval peut emprunter les escaliers ?).

Gros (50)

Depuis la crête on bénéficie de belles vues sur Menton et l'Italie.

Gros (51)

Dans les étroites ruelles du village moyenâgeux de Roquebrune, territoire qui a appartenu 5 siècles aux Grimaldi de Monaco. Il est devenu français lors du plébiscite de 1860.

Gros (52)

Le porche de la place du Capitaine Vincent...

Gros (53)

... donne accès au "chemin de Menton".

Gros (54)

Un petit regard en arrière vers le Mont gros et le village.

Gros (55)

Le célèbre olivier millénaire...

Gros (56)

... et ses racines et branches tentaculaires.

Gros (57)

Descente du chemin.

Gros (58)

La chapelle de la Pausa (15ème) construite pour contrer la terrible épidémie de peste  noire de la fin de ce siècle.

Gros (59)

La descente  s'accentue nettement...

Gros (60)

Arrivée en zone urbaine.

Gros (61)

Le trajet final est sans grand intérêt sauf ce citronnier de Menton et ce gentil écureuil...

Gros (62)